Voyage au centre de la Grotte

(2008)





2000 m3 d'alluvions déblayés et 608 mètres de galeries font désormais de la Grotte des Petites Dales (1) la plus grande cavité naturelle de Seine-Maritime. Ce résultat, fruit du travail de 150 passionnés depuis 20 ans, place même cette curiosité de notre valleuse aux portes du «top ten» des plus importantes grottes de craie du nord-ouest de l'Europe.
Si les pelles et les pioches en ont été les outils essentiels, ce chantier de «désobturation» fit aussi appel à de nombreuses ingéniosités et à des engins nés de la seule imagination de ces spéléologues. Ainsi, furent mis au point des dispositifs spécifiques de sécurisation des différentes phases de fouilles, tel qu'un aspirateur transformé pour l'occasion en pulseur d'air, ou des véhicules, destinés au transport et à l'évacuation des déblais, aussi pratiques qu'hétéroclites.
Aujourd'hui et sous la responsabilité de monsieur Jean-Pierre Viard, l'aventure continue - les bonnes volontés sont d'ailleurs toujours les bienvenues - avec pour unique objectif celui de retrouver et de dégager les galeries d'écoulement des eaux de ruissellement infiltrées depuis le Plateau de Vinchigny. La grotte, en effet, n'a pas encore fini de livrer tous ses secrets
A noter que cette grotte est par ailleurs la seule qui, en Normandie, puisse se visiter en tenue de ville. Pourquoi donc ne pas s'offrir une visite dans ses profondeurs? C'est toujours possible en septembre, lors des «journées du Patrimoine», mais aussi à d'autres dates précisées par affichage à la cabine et au local-bibliothèque du Syndicat d'Initiative.

(1) Dales, avec un seul «l», est effectivement l'écriture officielle du nom donné à cette cavité et qui découle de l'origine scandinave du mot dale signifiant vallée.